Obsèques de Charles Pasqua: L'hommage appuyé de Nicolas Sarkozy

DERNIER HOMMAGE La cérémonie s'est déroulée à Grasse, où l'ancien ministre doit être inhumé...

Fabien Binacchi

— 

L'ancien président de la République et son épouse Carla Bruni-Sarkozy Lancer le diaporama
L'ancien président de la République et son épouse Carla Bruni-Sarkozy — F. Binacchi / ANP / 20 Minutes

Juste avant que des polyphonies corses, en souvenir des racines de l’ancien ministre de l’Intérieur, ne résonnent sous les voûtes de la cathédrale Notre-Dame-du-Puy de Grasse, Nicolas Sarkozy a rendu un dernier hommage appuyé à Charles Pasqua, ce mardi matin lors de ses obsèques.

« Il était un homme réservé, droit et courageux, qui ne trahissait pas et qui respectait sa parole », a dit l’ex-chef de l’État, saluant également la mémoire d’un « serviteur intransigeant de la France, d’un homme qui aimait son pays ».

Prenant la parole en premier, le président des Républicains a raconté que Charles Pasqua « lui avait fait souvent la leçon ». « Il a été très important dans ma vie », a-t-il dit aussi avant de saluer la famille de l’homme politique, natif de Grasse et décédé le 29 juin à l’âge de 88 ans.

Deux petits-fils de Charles Pasqua, Philippe et Alexandre, sont ensuite allés allumer des cierges autour du cercueil du gaulliste, recouvert d’un drapeau tricolore. Menée par l’archiprêtre Cyril Geley, la cérémonie, suivie par plus de 500 personnes à l’intérieur de la cathédrale et plusieurs dizaines d’habitants de la cité des parfums a l’extérieur, a duré environ 1 h 30.

Bernadette Chirac également présente à la cérémonie

Un hommage à Charles Pasqua avait déjà eu le vendredi 3 juillet aux Invalides, à Paris, en présence de plusieurs personnalités de droite, mais sans Nicolas Sarkozy.

A Grasse, l’ex-président de la République était accompagné de son épouse Carla Bruni-Sarkozy. Bernadette Chirac a également assisté aux obsèques, aux côtés du député-maire de Nice Christian Estrosi et du maire de Grasse Jérôme Viaud (Les Républicains).

Le président du conseil départemental des Alpes-Maritimes Eric Ciotti, les députés azuréens Lionnel Luca, Michèle Tabarot et d’autres élus locaux ont aussi participé à cet ultime hommage.

L’inhumation de l’ancien sénateur, « strictement réservée aux intimes » selon les dernières volontés de la famille, était prévue juste après la sortie de la cathédrale dans le caveau familial du cimetière Sainte-Brigitte, à Grasse. C’est là que repose son fils unique, Pierre-Philippe Pasqua, mort en février dernier.