Nice: Le «Norovirus» déclaré responsable de l'infection mystère du Mud-Day

SANTÉ es analyses effectuées auprès des malades ont livré leur verdict vendredi...

Olivier Aballain
A Paris, le Mud Day a attiré 25.000 personnes en mai 2015.
A Paris, le Mud Day a attiré 25.000 personnes en mai 2015. — Pierre Alessandri / ASO

« Norovirus » : ça y est, on connaît le fin mot de l’histoire concernant l’infection mystère qui a touché près de 600 participants au premier « MudDay » de Levens (06), le 20 juin.

Nice : Au moins 580 malades après le Mud Day

L’ARS (Agence régionale de santé) de Provence-Alpes-Côte d’Azur a communiqué vendredi soir les résultats des analyses commandées dans le cadre de l’épidémie. Le « Norovirus », responsable de la gastro-entérite chez l’adulte, a été détecté sur les prélèvements effectués auprès des personnes malades.

Pas d’hospitalisation

Trois jours après la course d’obstacles de 13km dans la boue, organisée par ASO (qui s’occupe aussi du Tour de France cycliste), des troubles digestifs avaient été diagnostiqués sur environ 580 des 8.400 participants.

Crampes d’estomac, diarrhée, légère fièvre : les troubles liés au Norovirus se déclarent en général environ 12 heures après l’infection, et peuvent durer un peu plus de deux jours. La maladie, généralement sans gravité, disparaît d’elle-même ensuite. Aucune hospitalisation n’a d’ailleurs été recensée dans le cas de l’épidémie du Mud-Day.

Recherche de l’origine de l’épidémie

L’ARS précise que le Norovirus présente une grande résistance dans l’environnement et une « forte contagiosité », ce qui explique la survenue d’épidémies de grande ampleur. L’agence indique d’ailleurs que des « analyses environnementales sont en cours », ce qui permettra peut-être de savoir si les organisateurs auraient pu éviter l’infection.

Le Norovirus a été baptisé en 1972 après sa première identification suite à une épidémie survenue à Norwalk, dans l’Ohio (USA)