Nice: Au moins 580 malades après le Mud Day

SANTÉ e nombreuses personnes se sont signalées auprès de l'Agence régionale de santé...

Fabien Binacchi

— 

A Paris, le Mud Day a attiré 25.000 personnes en mai 2015.
A Paris, le Mud Day a attiré 25.000 personnes en mai 2015. — Pierre Alessandri / ASO

Des maux de ventre, de violentes nausées et des diarrhées… C’est le cocktail explosif dont des centaines de concurrents du « Mud Day » (la course d’obstacles dans la boue organisée pour la première fois sur la Côte d’Azur, samedi), se seraient bien passés. « A ce jour, 580 personnes, parmi les 8.400 participants, se sont signalées à l’ARS Paca avec des symptômes de gastro-entérites », a fait savoir l’Agence régionale de santé, mardi.

Nice : Des candidats au Mud Day touchés par une mystérieuse épidémie

Dès lundi, les personnes présentant les symptômes décrits avaient été invitées à se faire connaître auprès de l’équipe de médecins de l’ARS Paca en adressant un courriel sur la plateforme de veille et d’alerte sanitaire : ars-paca-vss-enq@ars.sante.fr.

A la suite de ces premiers signalements, l’Agence régionale de santé confirme donc « la présence de cas groupés de personnes présentant des troubles digestifs associés à de la fièvre », précisant que les « symptômes n’ont persisté que quelques heures et ont été suivis d’une fatigue intense ».

Une enquête épidémiologique et environnementale est en cours

« Les patients qui se sont présentés à un service d’urgence ont, pour la plupart, bénéficié d’une analyse des selles afin de rechercher le germe en cause […] Une enquête épidémiologique et environnementale est en cours », note également l’ARS Paca.

Des germes présents dans la boue pourraient être en cause. « Nous avons demandé l’avis d’un certain nombre d’experts au sein des établissements hospitaliers ayant reçu des patients. De la même manière nous avons demandé à ce que soient faits des prélèvements sur le terrain aux fins d’analyses. Nous devrions obtenir les résultats sous 48 heures », ont précisé les organisateurs du Mud Day, sur le site officiel de la manifestation, mardi soir.

En attendant, l'ARS Paca a préconisé des mesures d’hygiène visant à limiter la transmission potentielle de ces germes à l’entourage des personnes malades. Il leur demande notamment « un lavage systématique des mains à l’eau et au savon, un séchage avec serviette papier jetable et éventuellement une friction des mains avec une solution hydroalcoolique » et leur recommande « d’éviter les contacts rapprochés avec l’entourage notamment les enfants et les personnes fragiles jusqu’à la fin des symptômes ».