Grogne sociale à Pasteur-2

Jean-Christophe Magnenet

— 

Le nouvel hôpital Pasteur-2.
Le nouvel hôpital Pasteur-2. — Archives ANP / 20 Minutes

«Nous appelons de nouveau à un rassemblement ce mercredi matin. » Joëlle Monta ne compte pas lâcher prise. La secrétaire générale CGT du centre hospitalier universitaire (CHU) niçois continue de mener le mouvement lancé par son syndicat depuis le début de la semaine contre « le manque d'effectifs à Pasteur-2 », explique-t-elle. « Je vais être entendue par l'Agence régionale de santé ce mercredi et nous espérons qu'une délégation sera également reçue par la direction du CHU », annonce la syndicaliste.

Un audit à l'automne


En cause, selon elle : « Une réduction des effectifs menée par la direction du CHU à l'occasion du déménagement des services de Saint-Roch dans le nouvel hôpital, sous couvert d'une réorganisation ». « C'est complètement faux », répond la directrice générale adjointe du CHU, Chantal Carroger. « Pasteur-2 bénéficie de 100 nouveaux postes, dont plus d'une cinquantaine sont des créations nettes », justifie encore la dirigeante.

« Nous avons pris l'engagement de mettre en place le personnel qui correspond à l'activité du site. A partir de septembre, nous serons en vitesse de croisière. Dès cet automne, nous ferons un point et nous serons prêts à revoir les effectifs à la hausse ou à la baisse en fonction des besoins », détaille la responsable du CHU.

Quant aux « restrictions budgétaires » pointées du doigt par Joëlle Monta, il s'agit « d'un ralentissement de la croissance des dépenses demandé par le gouvernement », précise Chantal Carroger. « Ce mouvement lancé par la CGT ne nous étonne pas, ajoute également la directrice adjointe. Le personnel est inquiet du plan gouvernemental et il faut également du temps pour que tout le monde puisse prendre ses marques à Pasteur-2. »

■ Déménagement

Les services du CHU continuent de prendre leurs quartiers au sein de l'hôpital Pasteur-2. Après l'unité de traumatologie ce lundi, c'est au tour de l'unité de neurochirurgie de s'y installer ce mercredi.