OGC Nice : Dans le collimateur des supporters, Grégoire Puel va quitter le club

FOOTBALL Entrainé par son père, le défenseur droit cristallisait les tensions depuis de longs mois…

J.-A. G.-L.

— 

Pour en revenir à samedi, c'est une histoire de famille qui a créé l'événement. L'entraîneur de Nice Claude Puel a surpris tout le monde en titularisant son fils Grégoire, 20 ans, pour la première fois en Ligue 1, comme arrière droit dans l'ambiance surchauffée de Furiani face à Bastia, qui retrouvait son public après sa suspension de terrain.
Pour en revenir à samedi, c'est une histoire de famille qui a créé l'événement. L'entraîneur de Nice Claude Puel a surpris tout le monde en titularisant son fils Grégoire, 20 ans, pour la première fois en Ligue 1, comme arrière droit dans l'ambiance surchauffée de Furiani face à Bastia, qui retrouvait son public après sa suspension de terrain. — Pascal Pochard-Casabianca afp.com

L’OGC Nice va compter un Puel de moins. Dans une interview à Nice-Matin, l’entraîneur, Claude Puel, assure que son fils Grégoire quittera le Gym au mercato d’été. « Il faut qu’il aille s’imposer et s’épanouir ailleurs », confie l’entraîneur.

Au cours d’une saison compliquée autant sur le terrain que dans l’extra-sportif, Grégoire Puel n’a jamais su renverser la vapeur. Sifflé, conspué, pris en grippe par une partie du public, le fils Puel a cristallisé toutes les tensions au sein du club. « Il a assez joué les paratonnerres. Ça va éviter de concentrer tous les maux sur un joueur », explique le coach.

Auteur de mauvaises performances, il ne s’est jamais lâché dans son couloir droit, comme paralysé d’être entraîné par son père. « J’ai longtemps cru que Grégoire pourrait être un joueur comme un autre. Je me suis trompé. Grégoire s’appelle Puel. Il aurait donc fallu qu’il soit confirmé ou indiscutable pour que je puisse le faire jouer, et que le sujet ne fasse pas débat », concède-t-il.

Grenade sur les rangs pour l’accueillir

Après quatre saisons passées sous le maillot niçois, Grégoire Puel (27 matchs cette année et 1 but) quittera donc la Côte d’Azur. Alors qu’un départ avait déjà été envisagé l’hiver dernier, sous la pression du président du club Jean-Pierre Rivère, difficile de dire où va atterrir le latéral gauche de 23 ans. Le club espagnol de Grenade serait apparemment sur les rangs pour accueillir l’ancien Lyonnais.

Si Claude Puel décide de communiquer dans la foulée de la fin du championnat, c’est bien que ce dossier brûlant était à régler rapidement. Maintenant que son fils va partir (il en reste encore un puisque Paulin, 18 ans, est attaquant avec la réserve et a joué une minute en Ligue 1), quel avenir pour le père ?

« S’il y a incompréhension, on se séparera. Sinon, on continuera. Ce qui signifiera que notre volonté commune, celle de faire grandir le club, est toujours vivante », assure Claude Puel, dont le contrat court jusqu’en 2016. « Je ne suis pas sur le marché », affirme-t-il aussi.