Nice: En garde à vue pour avoir frappé son fils en pleine rue

FAITS DIVERS Des passants se sont interposés pour stopper la mère qui giflait violemment son enfant de 8 ans…

C.D.

— 

Illustration de voitures de police.
Illustration de voitures de police. — © ELSNER FABRICE/SIPA /

La scène s’est produite ce jeudi matin, vers 8h30, avenue Saint-Jean-Baptiste à Nice. Une jeune femme de 40 ans infligeait une violente salve de gifles à son enfant de 8 ans lorsque des témoins indignés l’ont stoppée dans son élan, rapporte Nice-Matin. La mère de famille a été conduite à la caserne Auvare et placée en garde à vue à la sûreté départementale. Selon le quotidien, l’enfant, qui a été conduit à l’hôpital Lenval pour des examens, ne souffrirait pas de blessures sérieuses.

Ce fait-divers intervient alors que la France a récemment été condamnée par le Conseil de l’Europe pour ne pas avoir interdit gifles et fessées. De ce fait, estime l’Europe, elle viole l’article 17 de la Charte sociale européenne dont elle est signataire, qui précise que les Etats doivent « protéger les enfants et les adolescents contre la négligence, la violence ou l’exploitation ». Le gouvernement a déjà fait savoir qu’il ne proposerait pas de loi sur la fessée.