Retour sur la page d'accueil 20 Minutes
ENQUÊTENice: Une vaste escroquerie aurait fait des milliers de victimes, notamment sur la Côte

Nice: Une vaste escroquerie aurait fait des milliers de victimes, notamment sur la Côte

ENQUÊTE
a société Get Easy, basée à Monaco faisait miroiter de juteux retours sur investissements avec l'achat de «packs»...
La ville de Nice.
La ville de Nice. - Capture écran Google map
Fabien Binacchi

Fabien Binacchi

Ils auraient escroqué des milliers de personnes dans le monde, et surtout en France, notamment dans le Sud-Est. Les responsables de plusieurs entreprises portugaises, basées à Monaco, font l'objet d'une information judiciaire ouverte sur le Rocher. D'autres actions sont en préparation en France.

En quelques mois d'activité, depuis le printemps 2014, ces sociétés, baptisées Get easy, mais aussi I Get Mania, Get Music, ou encore Viconcept auraient ainsi berné de nombreux clients en leur vendant divers articles ou prestations avec la promesse de juteux retours sur investissements. Des systèmes de géolocalisation, des ampoules LED, une plateforme musicale en ligne et même... un dispositif médical censé prévenir la maladie d'Alzheimer étaient ainsi proposés, relève le quotidien. Des articles écoulés dans des «packs» facturés de 360 à 3.200 euros, et parfois même plus cher.

Un système pyramidal

Des plaintes ont été déposées dans les Alpes-Maritimes et le Var. Une action collective, lancée à Lyon, est aussi en cours de constitution. L'inscription a un collectif est également ouverte jusqu'au 30 avril, selon le site d'informations créé par le Mentonnais Philippe Bailhache, tombé lui-même dans les mailles du filet. « En septembre, une amie m’a proposé de participer. Le système fonctionnant sur le principe du parrainage », détaille-t-il à 20 Minutes. Selon lui, les arnaqueurs présumés auraient fait «entre 30.000 et 50.000» victimes en France, selon des chiffres fournis par les responsables de l'entreprise eux-mêmes.

Pour faire grossir leurs carnets de commandes, les responsables de ces sociétés organisaient régulièrement de grandes réunions, à Menton, Saint-Laurent-du-Var, Cannes et aussi Saint-Tropez. Le business était basé sur un système pyramidal : les premiers investisseurs pouvant être rémunérés avec l'argent de nouveaux investisseurs.

«On parle de plus de 500 millions d'euros»

Chaque acheteur étant invité à coopter de nouveaux membres autour de lui, pour gagner davantage, ce sont au final les sociétés qui faisaient grossir leur juteux business. « Plus de 10.000 personnes de toute la France et même des DOM-TOM, se sont déjà signalées, indique à 20 Minutes Me Stéphane Teyssier, l’avocat lyonnais qui prépare une plainte collective qui sera déposée en mai. C’est une affaire d’une ampleur exceptionnelle, une escroquerie à la Madoff. On parle de plus de 500 millions d’euros. »

Le 10 avril dernier, la justice monégasque annonçait l'inculpation «pour escroquerie et exercice illégal d'une activité financière» de trois hommes, un Danois, un Portugais et un Français, liés à ce commerce. Les deux premiers étaient écroués, tandis que le troisième était placé sous contrôle judiciaire. En Principauté, l'enquête avait démarré en janvier après le dépôt de trois plaintes. L'enquête se poursuit.

Sujets liés