Des étudiants en journalisme au commissariat

— 

Leur interview leur a valu une convocation au commissariat... Lundi après-midi, des enquêteurs de la brigade criminelle de la sûreté départementale des Alpes-Maritimes ont procédé à « une réquisition à personne », avec l'accord du parquet, à l'École de journalisme de Nice à la recherche d'un témoignage vidéo. Des images, réalisées par des étudiants en journalisme lundi midi, dans lesquelles un homme avoue être l'auteur du violent incendie de l'appartement de l'avenue des Orangers, à Nice, qui a fait six blessés dont trois graves.

« Parce que la couleur des rideaux ne (lui) plaisait pas », a assuré à Nice-Matin, l'un des étudiants. « Nos élèves étaient au bon moment au bon endroit », se réjouit Marie Boselli, la directrice de l'école. Les apprentis journalistes ont ensuite été priés de se rendre, mardi, au commissariat d'Auvare afin d'être entendu. L'homme, mis en cause, était lui toujours en garde à vue mardi soir. J.-A. G.-L.