VIDEO. Affaire Iacono: Le petit-fils renonce au huis clos

JUSTICE Un nouveau procès a débuté lundi matin...

Fabien Binacchi
— 
L'ex-maire de Vence Christian Iacono (au second plan), à son procès en révision, le 16 mars 2015 à Lyon
L'ex-maire de Vence Christian Iacono (au second plan), à son procès en révision, le 16 mars 2015 à Lyon — Jean-Philippe Ksiazek AFP

Le troisième procès de l'affaire Iacono devrait finalement se dérouler en public, dès ce lundi, devant la cour d'assises du Rhône. Le petit-fils de l'ancien maire de Vence, condamné en 2009 puis en 2011 pour son viol, a renoncé ce matin à cette requête «par cohérence avec les deux procès précédents», annonce Nice-Matin

Son avocat veut l'acquittement

«Je n'ai rien à cacher. Tout a déjà été dit», a expliqué Gabriel Iacono. Le jeune homme de 24 ans avait un temps annoncé sa volonté de demander le huis clos pour ce procès en révision. Le jeune homme, qui accusait son grand-père de l'avoir violé, lorsqu'il avait entre 5 et 8 ans, s'était finalement rétracté en 2011, après la condamnation en appel de son aîné. Depuis, il ne cesse d'affirmer que ces accusations sont un tissu de mensonges et que son aïeul ne l'a jamais touché.

L’ex-élu, 80 ans, compte sur ce procès «pour connaître toute la vérité, pour savoir pourquoi Gabriel a maintenu ses mensonges pendants des années», a indiqué à 20 Minutes, Me Gérard Baudoux, l'un de ses avocats qui vise l’acquittement.  

Le procès doit se poursuivre jusqu'au 27 mars.