Ben Arfa ne jouera pas à Nice cette saison: «Ce n'est peut-être qu'un au-revoir»

FOOTBALL Non autorisé à jouer avec le Gym, le joueur n'a pas pour autant décidé de prendre sa retraite...

Mathilde Frénois

— 

Le joueur ne jouera pas avec le onze azuréen.
Le joueur ne jouera pas avec le onze azuréen. — ANP / 20 Minutes (archives)

Hatem Ben Arfa ne sera pas un Aiglon... cette saison. Le joueur a confirmé en conférence de presse, ce mardi, qu'il jetait l'éponge après que le tribunal administratif ait estimé lundi que sa requête ne présentait pas de caractère d'urgence.

L'international français contestait une décision de la commission juridique de la Ligue de football professionnel (LFP). L'instance avait interdit à Ben Arfa de participer d'ici la fin de saison à des rencontres officielles avec l'OGC Nice, suivant une décision de la Fifa. Cette dernière considère qu'il a déjà joué pour deux clubs cette saison (Newcastle et Hull City), soit le maximum autorisé par ses règlements. «Aujourd'hui, c'est fini avec Nice mais pas définitivement», a déclaré le joueur de 27 ans.

«J'ai le regret de ne pas pouvoir continuer ici. Je suis déçu et triste mais je vais positiver pour la suite. C'est une décision que j'accepte.» C'est le même sentiment qui ressort du côté du président du club : «Le temps de la polémique est terminé», a estimé Jean-Pierre Rivière. «C'est un dossier où j'ai un grand regret, un regret pour le club mais aussi un regret humain.»

Et maintenant?

Pour Hatem Ben Arfa, pas question de parler de retraite. «Je suis dans l'objectif de continuer. Je ne peux pas m'arrêter là dessus. Pour jouer au football, je serai prêt à aller au pôle nord», a-t-il affirmé. L'objectif est de trouver une solution pour qu'Hatem Ben Arfa puisse évoluer. Mais où? La question reste en suspens. Le joueur, lui-même, a dit ne pas pouvoir répondre sur l'avenir, avant une dizaine de jours. «L'objectif, c'est la compétition. Peut-être partir à l'étranger... Je ne me suis pas encore penché sur la question».

Une chose est sûre: il est chez lui à Nice. «Quelle que soit sa décision, la porte lui est ouverte à l'OGC Nice. Il peut venir pour s'entraîner ou pour nous voir», confie Claude Puel, le coach des Aiglons. Et Jean-Pierre Rivière de renchérir: «tu es chez toi ici, tu es le bienvenu».