Le directeurde l'école visé par une plainte

— 

Le père de l'enfant accusé d'apologie du terrorisme contrattaque. Ce jeudi, il a porté plainte contre le directeur de l'établissement scolaire pour « violences aggravées sur mineur », indique son avocat, maître Sefen Guez Guez. La veille, ce même père et son enfant, un élève de huit ans scolarisé à l'école primaire Nice Flore, avaient été auditionnés par un officier de police judiciaire suite aux propos tenus par le garçonnet en classe le 8 janvier, au lendemain des attentats contre Charlie Hebdo. « Je suis avec les terroristes », avait-il notamment déclaré. Le directeur de l'établissement avait signalé ces propos et porté plainte contre le papa pour « intrusions et attitudes menaçantes au sein de l'école », affirmait le rectorat mercredi. « Ce fonctionnaire s'en prend à cet enfant depuis l'année dernière, et, après ses propos, il a frappé sa tête contre un tableau d'école et s'est acharné contre lui », rétorque Me Guez Guez. Au parquet de décider des suites. J.C.M.