Une fillette tuée par une bactérie

— 

Pseudomonas aeruginosa l'a terrassée. C'est cette bactérie, et non une méningite comme l'avaient avancé les équipes médicales dans un premier diagnostic, qui a tué une enfant de 3 ans, lundi soir à l'hôpital Lenval de Nice, a fait savoir l'Agence régionale de santé (ARS) mardi. La fillette, originaire de Roquesteron dans le Haut-Pays, « était hospitalisée dans un état critique dû à une infection à [ce] bacille pyocyanique ». Egalement appelée « bacille du pus bleu », cette bactérie peut souvent s'avérer pathogène et résistante aux antibiotiques. « Les risques de contamination des proches ou des personnes qui auraient été en contact avec l'enfant sont, cependant selon l'ARS, extrêmement faibles. » Et l'agence de préciser que «toutes les mesures de protection ont été prises ». La directrice de l'école dans laquelle était scolarisée l'enfant et les professionnels de santé du secteur géographique où elle vivait avec sa famille ont notamment été prévenus. Une cellule psychologique a également été ouverte au sein de cette école. F. B.