Alerte maximale avant Noël

Jean-Alexis Gallien-Lamarche

— 

Mardi, les patrouilleurs sont allés à la rencontre des commerçants niçois.
Mardi, les patrouilleurs sont allés à la rencontre des commerçants niçois. — J.-A. Gallien-Lamarche / ANP / 20 Minutes

Des patrouilles renforcées sur le terrain et une attention de tous les instants pour une alerte maximale avant Noël. Les forces de l'ordre du département sont sur le qui-vive pour les fêtes, période propice aux braquages. Pas de renfort en plus, mais une vigilance accrue alors que le plan anti-hold-up a été activé lundi dans les Alpes-Maritimes. « Les patrouilles renforcées permettent un effet dissuasif et une plus grande réactivité en cas de problèmes, détaille Fabienne Lewandowski, directrice départementale adjointe de la sécurité publique. Les zones sensibles, comme les centres commerciaux de Cap 3000 ou Nice Lingostière ou encore l'avenue Jean-Médecin à Nice, seront particulièrement surveillées. »

Moitié moins d'attaques


Des contrôles aléatoires, notamment des deux-roues, vont être opérés. Les commerces sont aussi au centre des attentions puisque « les patrouilleurs » sensibilisent les vendeurs, notamment du secteur du luxe. « Nous discutons avec eux, puis nous les informons des pratiques à adopter en cas de braquages », affirme Michel, policier niçois. « Il y a presque 50 % de moins de vols à main armée cette année qu'en 2013 », selon Fabienne Lewandowski. Le plan prendra fin le 15 janvier.

■ D'autres plans

Ce plan anti-hold-up s'ajoute à deux autres déjà en vigueur, Vigipirate et anti-cambriolages. «Il ne faut pas que l'amplification des plans altère leur efficacité », souligne Fabienne Lewandowski.