L'«édifiant» constat de «Tara» en Méditerranée

— 

Les premières conclusions ont de quoi faire froid dans le dos. Après sept mois d'expédition à traquer les microplastiques en Méditerranée, la goélette d'exploration Tara a livré ses premiers résultats, à son retour samedi. « Des fragments ont été trouvés à chaque relevé de filet et cela de l'ouest à l'est de la mer, s'alarme le directeur de l'Observatoire océanologique de Villefranche-sur-Mer, et directeur scientifique de l'expédition Tara Méditerranée, Gaby Gorsky. Avec une concentration de plastique plus importante observée devant les grandes villes mais également avec des concentrations non négligeables en haute mer. » Plus de 15 000 km ont été parcourus et quelque 2 300 échantillons ont été prélevés. Les chercheurs vont maintenant devoir déterminer le niveau d'interaction de ces microplastiques avec le zooplancton, à la base de la chaîne alimentaire marine. Les analyses débuteront dans les jours prochains, pour des premiers résultats au printemps 2015. F. B.