A Nice, la gare du Sud fait demi-tour

Jean-Alexis Gallien-Lamarche

— 

Le projet de la gare du Sud rebondit.
Le projet de la gare du Sud rebondit. — J.-A. Gallien-Lamarche / ANP / 20 Minutes

Nouvelle volte-face dans le dossier de la gare du Sud. Après avoir annoncé en octobre que la mairie de Nice réaliserait elle-même le projet d'aménagement – revu à la baisse – en passant par une maîtrise d'ouvrage publique, voilà que Christian Estrosi change à nouveau de plan. Le maire UMP a annoncé lundi que le projet initial revenait d'actualité. La raison de ce revirement pour un chantier en suspens depuis 2011 ? Le recours d'un ancien conseiller municipal de l'Entente républicaine, parti de Jacques Peyrat, a été retiré. Il s'opposait à la vente des terrains à un promoteur privé pour un euro symbolique.

Livraison prévue pour 2017


« Le maire se moque de nous, tance Jacques Peyrat. Dès lors qu'il avait abandonné le projet avec Icade (le promoteur), notre recours ne se justifiait plus. » « Icade revient dans la partie. Les travaux démarrent dès le 25 novembre », déclare Hervé Manet, président d'Icade Promotion. Le parking de 700 places (livraison en février 2017), un multiplexe cinéma de 1 870 fauteuils, des logements (pour 2018)… seront bien réalisés. Coût pour l'entreprise : 105 millions d'euros.