« Rassuré par la défense »

Propos recueillis par Jean-Alexis Gallien-Lamarche

— 

Sutor sur la glace de Jean-Bouin.
Sutor sur la glace de Jean-Bouin. — ANP / 20 Minutes

Cinq victoires, deux défaites. Le Nice Hockey Côte d'Azur réalise un début de saison canon. Malgré une élimination en Coupe, l'entraîneur Stanislav Sutor est « satisfait » des performances de ses joueurs. Aujourd'hui quatrièmes, les Aigles ont tout pour réussir une belle année.

Quelles sont vos impressions sur le début de championnat du club niçois ?

Je suis plutôt satisfait par mes joueurs. Surtout que le calendrier n'a pas été simple : sur les six premières journées, on a joué quatre fois à l'extérieur. En plus contre des équipes qui, habituellement, ne nous réussissent pas. C'est vrai que j'aurais espéré une victoire en plus, contre Bordeaux par-exemple. Puis, je suis aussi rassuré par la défense qui a retrouvé de la solidité. La grande déception, c'est l'élimination en Coupe face à Briançon [Ligue Magnus]. Nous n'avons pas été mauvais même si eux nous sont supérieurs. Il y a avait la place. C'est dommage d'être sortir aussi rapidement...

Quels sont les objectifs cette saison ?

Nous visons les quatre premières places. Et l'équipe a les moyens de remplir cet objectif. Et puis, si on peut faire mieux, on ne se privera pas. Mais il ne faut jamais s'arrêter. Toutes les semaines, il faut continuer à bosser à fond. Si on pouvait jouer toutes les semaines, comme samedi dernier contre Neuilly, ça serait super. Depuis que je suis à Nice, je n'ai jamais senti un tel équilibre dans mon équipe.

Ce week-end, vous affrontez Tours. Qu'attendez-vous de ce match ?

Comme toutes les équipes promues, il faut les prendre très au sérieux. Les clubs qui montent de division se renforcent et sont sur un nuage. Ils tournent bien à domicile. Nous allons les découvrir car nous ne les connaissons pas. Il faut dans tous les cas s'attendre à un match compliqué.

■ Un club qui grandit

Depuis des années, Stanislav Sutor voit le club niçois grandir. « On commence à ressembler à une équipe stable qui peut viser plus haut », confie le coach. « Le projet évolue à grand pas », ajoute-t-il.