La réforme ne passe pas à Isola

— 

" Rendez-nous nos mercredis ", ont lancé parents et enfants de la sation.
" Rendez-nous nos mercredis ", ont lancé parents et enfants de la sation. — Sandra Lacoste

Dans les deux classes de l'école Les Cabris, à Isola 2000, les bancs sont restés presque vides, mardi. Une seule élève, sur 36, a fait sa rentrée. Les autres ont manifesté, avec leurs parents, contre la semaine de quatre jours et demi. « Elle ne correspond pas à la vie en montagne. On est loin des médecins, des supermarchés et nous avons besoin de la journée du mercredi, indique une maman d'élève à 20 Minutes. D'autant plus qu'il est compliqué de trouver des activités périscolaires, ici. Il faut trente minutes pour descendre à la piscine. » Ce mercredi et les autres jours, la « grève » va se poursuivre, selon les parents d'élèves, qui ont sollicité l'inspection académique. « C'est impossible de rester à une semaine de quatre jours », a-t-elle fait savoir précisant que des discussions sur un aménagement des plannings étaient en cours. F. B.