Eté meurtrier sur les routes

Fabien Binacchi

— 

Les conducteurs de deux-roues ont encore été les principales victimes.
Les conducteurs de deux-roues ont encore été les principales victimes. — Archives F. Binacchi / ANP / 20 Minutes

C'est une véritable hécatombe. Entre juin et août, le nombre de décès sur les routes du département a augmenté de plus de 30 %. Sur le mois qui vient de s'achever, 7 personnes ont ainsi perdu la vie sur les axes routiers de la Côte d'Azur, soit 2 de plus qu'en août 2013, note l'Observatoire départemental de Sécurité routière des Alpes-Maritimes, dans son bulletin publié mardi. Et le constat a été le même en juin (4 décès au lieu de 3) et en juillet (6 contre 5) alors que la France enregistrait pourtant ce mois-là son niveau de mortalité routière le plus bas... depuis 60 ans.

Les deux-roues en premier


« On note parallèlement que le nombre d'accidents corporels diminue, (- 16, 7 % en juin, - 11, 34 % sur le mois de juillet et -13, 41 % en août) », relève Jérôme Bordy, coordinateur départemental de Sécurité routière. Les chocs auraient donc été plus violents. « Et les conducteurs de deux-roues (on en compte 10 parmi les 17 décès) sont peut-être aussi moins protégés et donc plus vulnérables, pendant l'été », avance le spécialiste. Non respect du code de la route, défaut de maîtrise, vitesse excessive, consommation d'alcool ou encore usage de stupéfiants font toujours parti des principaux facteurs d'accidents.

■ 34 décès en 2014

Au total, depuis le début de l'année, 34 personnes sont mortes sur les routes de la Côte d'Azur. C'est trois de plus que sur les huit premiers mois de l'année dernière, selon la Sécurité routière départementale.