Les croisiéristes manquent de quai

Fabien Binacchi

— 

Le paquebot «Carnival Freedom» dans la baie de Cannes, sur la Côte d’Azur.
Le paquebot «Carnival Freedom» dans la baie de Cannes, sur la Côte d’Azur. — PITAMITZ/SIPA

Fanfare, show de french cancan et réductions chez les commerçants... Mardi à Cannes, on mettait les petits plats dans les grands pour accueillir les 4 310 croisiéristes de la journée. Des touristes choyés pour un marché arrivé à un palier. Il y avait eu 612 467 passagers dans le département l'an dernier. Ils devraient être 604 703 cette année. « Nous devons faire avec nos infrastructures. Il n'y a pas d'équipements adaptés à l'accostage des paquebots. Et les projets en ce sens, notamment à Antibes, sont gelés », avance Michel Chevillon, le vice-président du French Riviera Cruise Club, qui fédère les professionnels du secteur.

Des pistes pour faire mieux


« Il n'y a que des escales en rade. Nous n'avons pas de passagers en tête de ligne [c'est-à-dire dont les croisières commencent sur la Côte d'Azur]. Pour aller plus loin, il faut donc chercher ailleurs », poursuit Michel Chevillon. L'une des solutions viendrait de la démocratisation du service hop on hop off. Soit la possibilité offerte par certains paquebots de démarrer des parcours en cours de route. Mais ces passagers-là ne représentent encore que 5 à 10 % du nombre total de croisiéristes accueillis dans les quatre ports du département, fait-on savoir du côté de la CCI. « Nous travaillons aussi sur le marché asiatique. L'activité croisière n'y est pas encore dans les mœurs », selon le responsable. En attendant, les villes essaient de capter l'attention des voyageurs déjà là. « Ils représentent une manne de touristes non négligeable. Et le but est de leur donner l'envie de revenir », avance Néomie Dewavrin, conseillère municipale cannoise, déléguée au tourisme. Selon la CCI, 86 % des croisiéristes en transit sur la Côte font part de leur désir de réserver pour un voyage plus long.

■ 40 millions de dépenses sur le département

Selon les chiffres de la Chambre de commerce et d'industrie Nice Côte d'Azur, les croisières ont généré 40 millions d'euros de retombées économiques dans tout le département en 2013. Dont 39 € en moyenne dépensés par chaque voyageur en transit. Cette année, Cannes verra débarquer 245 642 passagers (+ 96 % par rapport à 2013). Ils seront 292 038 à Villefranche (-35 %), 61 439 à Nice (+ 62 %) et 5 584 du côté d'Antibes (+ 910 %), toujours selon la CCI.