Une affaire rebondità Menton

— 

La PJ de Nice menait une opération loin de la Côte d'Azur, mardi. Des agents perquisitionnaient le domicile de Guillaume Peltier (UMP), dans le Loir-et-Cher, dans le cadre d'une affaire présumée de favoritisme et prise illégale d'intérêts présumés, liée à la mairie de Menton, a appris 20 Minutes d'une source proche de l'enquête, déclenchée par une plainte d'Anticor. En 2012, l'association s'était alertée d'une décision du maire UMP Jean-Claude Guibal de commander des prestations à la société Bygmalion et à l'entreprise Com1+, dirigée par Guillaume Peltier. Des contrats qui « n'ont pas été entourés de toute la transparence requise », d'après Anticor. Sollicitée par 20 Minutes, la mairie de Menton n'a pas donné suite. D'autres communes de la Côte pourraient être concernées par l'enquête, selon l'AFP. F. B.