Du lèche-vitrines sur la toile

Jean-Alexis Gallien-Lamarche

— 

Mardi, Damien est en train de " digitaliser " la boutique Moda Sposa à Nice.
Mardi, Damien est en train de " digitaliser " la boutique Moda Sposa à Nice. — J.-A. Gallien-Lamarche / ANP / 20 Minutes

Se balader dans les rues sans sortir de chez soi, mais via Internet, c'était déjà possible. Visiter un commerce depuis son ordinateur le devient aussi. La société française de cartographie en ligne Mappy est en effet en train d'y travailler... à Nice. Depuis une quinzaine de jours, une équipe sillonne la ville pour proposer aux commerçants de capturer, en photo, l'intérieur de leurs boutiques. En 360° et du sol au plafond. « On va voir tous les commerces de proximité, raconte Damien, l'un des photographes. De la boulangerie aux bars en passant par les boutiques de vêtements et restaurants... »

« Face à la concurrence »


« Les consommateurs consultent les infos concernant les magasins sur Internet, avant de s'y rendre, dit Pascal Thomas, le PDG de Mappy. C'est une façon pour les commerces de faire face à la concurrence de la vente en ligne en améliorant ces vitrines digitales. » Le service, gratuit, propose aussi l'ajout d'une fiche détaillée. Plusieurs dizaines de commerces niçois ont déjà été « scannés ».Jusqu'au 10 juillet, les photographes numériques se concentreront de la Prom' à la gare Thiers et reviendront, à la rentrée, pour couvrir la zone du port. Ces visites virtuelles seront en ligne dès cet été.

■ Comment font-ils ?

Les équipes Mappy sont équipées d'un appareil photo sur trépied. « Il y a trois optiques qui prennent sept images. Et en quelques secondes, elles sont assemblées », explique Damien. Les photos sont ensuite traitées à Paris.