Thiers poursuit son lifting

Jean-Alexis Gallien-Lamarche

— 

Entre la gare et la station de tram, une galerie marchande devrait voir le jour.
Entre la gare et la station de tram, une galerie marchande devrait voir le jour. — SNCF / Principe du projet

Après le parvis de la gare, le quartier Thiers poursuit son opération lifting. A l'horizon 2018, une galerie marchande devrait sortir de terre entre la gare du centre-ville de Nice et la station de tramway Thiers. Bureaux, commerces, hôtel... près de 15 000 m2 de surface seront dédiés à ce « futur bâtiment de liaison ». Depuis mi-avril, une grue de démolition se charge de détruire les anciens commerces à l'angle des avenues Jean-Médecin et Thiers. « La Métropole a acquis ces vieux bâtiments pour un peu moins de cinq millions d'euros », détaille Alain Philip, adjoint au maire de Nice, délégué à l'Urbanisme.

Un projet à 60 millions ?


Le projet devrait commencer au deuxième semestre 2016. Pour une livraison début 2018. Révélé par 20 Minutes, le réaménagement complet coûtait, en 2010, 55 millions d'euros sans compter l'achat des terrains. Mais pour l'instant, la ville de Nice et la Métropole n'ont pas souhaité communiquer sur le montant de ces travaux. A plus ou moins long terme, l'objectif est d'augmenter le nombre passagers (7 millions par an actuellement) qui transitent par la gare Thiers avec un accès direct au tram. Mais aussi « d'apporter une animation économique supplémentaire », ajoute Christian Estrosi.

■ Le parvis terminé

Les travaux du parvis de la gare Thiers sont quasi terminés, ont annoncé les services de la ville. Les kiosques (qui accueilleront l'office du tourisme et la boulangerie Paul) seront prêts à la fin du mois de mai.