Les tractations ont débutéen coulisses

— 

A Nice, au lendemain du premier tour, place aux tractations et aux consignes de vote. A gauche, tout d'abord. Dès dimanche soir, le candidat Front de gauche, Robert Injey (5, 38 % des voix), a appelé « au rassemblement » avec une fusion de sa liste avec celle du socialiste Patrick Allemand, seul représentant de la gauche au second tour. Lundi, ce dernier a refusé, répliquant que « l'heure n'était plus aux négociations d'appareils ». Une « décision lourde de conséquences », « un mépris pour les électeurs de gauche », a répondu Robert Injey. A droite, l'identitaire Philippe Vardon (4, 44 %) devrait donner une consigne de vote mercredi ou jeudi. Même chose pour Jacques Peyrat (3, 69 %). Il pourrait aussi revenir sur ses propos de dimanche soir : il avait alors annoncé la fin de sa carrière politique. J.-A. G.-L.