Brochand dans le viseur de la justice

Fabien Binacchi

— 

Il est maire de Cannes depuis 2001.
Il est maire de Cannes depuis 2001. — Archives F. Binacchi / ANP / 20 Minutes

Bernard Brochand pourrait bientôt être entendu par un magistrat. Le juge d'instruction Jean-Pierre Murciano, qui a déjà mis en examen six proches du député-maire UMP de Cannes dans des affaires de corruption présumée, vient de demander la levée de son immunité parlementaire. Elle ne pourrait intervenir qu'après les élections. Pour le sortant, 17e sur la liste de son 1er adjoint David Lisnard, il s'agit d'une « opération destinée à influencer les électeurs ».

Un impact sur les votes ?


Avant cette annonce, vendredi, deux colistiers de l'autre candidat UMP Philippe Tabarot, dont l'avocat Francis Szpiner, se disaient « consternés par l'image donnée de Cannes ». Ces affaires politico-judiciaires auront-elles un impact sur le vote des Cannois ? Selon un sondage Ipsos pour France 3 Côte d'Azur, 49 % pensent que oui, 45 % le contraire. David Lisnard continue en tout cas de faire la course en tête dans les enquêtes d'opinion. Selon celle de France 3, il l'emporterait au 2nd tour avec 51 % des voix, devant Philippe Tabarot (40 %) et la frontiste Catherine Dorten (9 %). Les deux listes de gauche, elles, ne passeraient pas le 1er tour.