Ce Cannois s'est pris au jeu

Fabien Binacchi

— 

Il présente le jeu Octave Dugland.
Il présente le jeu Octave Dugland. — F. Binacchi / ANP / 20 Minutes

Il n'est pas vraiment tombé dedans quand il était petit… Aujourd'hui, pourtant, il est un joueur passionné. Et même un peu plus. Le Cannois François Marquay, 30 ans, présentera sa dernière création au Festival international des jeux de Cannes, dès ce vendredi. Octave Dugland* est « un petit jeu de cartes basé sur le bluff », présente-t-il. Des idées encore plein la tête, sa carrière d'auteur n'était pourtant pas toute tracée. « Je n'étais vraiment pas un»hardcore gamer«avant de travailler là-dedans », explique le jeune homme. D'abord chef d'équipe chez McDo puis chauffeur-livreur, il trouve à l'âge de 26 ans un boulot de vendeur dans un magasin spécialisé.

Pas de quoi en vivre


Et c'est là que François Marquay s'est vraiment… pris au jeu ! « J'ai tout de suite accroché, raconte-t-il. A force de tester les nouveautés, d'organiser des soirées entre passionnés, j'ai eu envie d'aller plus loin. » L'envie de créer son propre divertissement en boîte. « J'ai mis trois ans pour le premier », précise l'Azuréen. Le Jeu du Métro, sur le marché depuis le mois de mai dernier, s'est vendu à un peu plus de 1 200 exemplaires. « L'équivalent d'un petit treizième mois », sourit le Cannois. Pas de quoi laisser tomber son « véritable » emploi. « C'est surtout une passion. Très peu d'auteurs arrivent à en vivre en France », confie-t-il aussi. Un passe-temps prenant mais pas très facile à concrétiser. « Il faut toujours courir pour arriver à coincer les éditeurs afin de leur proposer nos projets », souffle François Marquay. Pour Octave Dugland, c'est le Festival international des jeux de Cannes qui lui a donné un coup de pouce. « J'ai rencontré mon éditeur sur place l'an dernier », conclut-il. Et comme ça, la boucle est bouclée.

■ Jusqu'à dimanche

Les dernières nouveautés, dont Concept, l'AS d'or 2014, sont à découvrir au palais dès vendredi et jusqu'à dimanche (gratuit de 10 h à 20 h). En 2013, 170 000 visiteurs avaient arpenté le Festival des jeux.