Iacono fixésur son sortle 18 février

— 

Christian Iacono demandait sa réhabilitation, jeudi, devant la cour de révision. La juridiction dira le 18 février si elle annule la condamnation de l'ancien maire de Vence, ou si elle ordonne un nouveau procès. L'ex-élu a en tout cas continué de clamer son « innocence » et demandé à être rejugé.

Son petit-fils, Gabriel, qui l'accusait de viols, s'était depuis rétracté, demandant « pardon » à son grand-père. Christian Iacono avait été condamné en première instance, en 2009, puis en appel, en février 2011, à une peine de neuf ans de prison avant d'obtenir une libération conditionnelle. L'avocate générale a de son côté demandé le rejet de la requête en révision, estimant que les rétractations du petit-fils de Christian Iacono étaient « extrêmement sujettes à a discussion », selon l'AFP.