Projets en vue sur les rails

Fabien Binacchi

— 

La 3e voie littorale a été inaugurée, mais d'autres travaux sont prévus.
La 3e voie littorale a été inaugurée, mais d'autres travaux sont prévus. — F. Binacchi / ANP / 20 Minutes

La troisième voie littorale, inaugurée en fin d'année, va laisser place à d'autres chantiers. Réseau ferré de France (RFF) présentait, mardi, ses projets pour 2014 – 350 millions d'euros seront engagés cette année à l'échelle de la région Paca – et bien au-delà. Zoom sur les trois plus gros dossiers azuréens du rail.

Des travaux pour doubler la cadence entre Cannes et Grasse. Le chantier a commencé. Mais il faudra patienter jusqu'à fin 2015 pour que cet axe à voie unique puisse voir passer des trains toutes les trente minutes, contre chaque heure aujourd'hui. « Le chantier (40 millions d'euros) concerne des aménagements de la signalisation et des passages à niveau », explique Jacques Frossard, le directeur régional de RFF.

Des études pour booster les performances de Mandelieu à Vintimille. La troisième voie ne suffit pas. Entre 2012 et 2013, RFF a mené cinq études pour améliorer encore le rendement sur le littoral. Augmentation de la vitesse, modifications sur le réseau de signalisation, circulation « pendulaire » des rames… Toute cette année, RFF va chiffrer l'ensemble des aménagements retenus et en étudier la faisabilité.

Des démarches pour faire avancer la nouvelle ligne entre Nice et Cannes. C'est le projet ferroviaire de ces prochaines années. Le nouvel axe, censé traiter la problématique du « nœud niçois », devrait joindre l'aéroport de Nice à la cité des festivals en passant par Sophia-Antipolis… en 2030. « Nous allons travailler de façon à obtenir une déclaration d'utilité publique en 2017 », explique le patron de Réseau ferré de France en région Paca.