Le système « Auto bleue » s'assouplit

— 

Jusqu'alors, il n'y avait pas le choix. Il fallait ramener la petite voiture électrique à l'endroit où elle avait été louée. Mais dès le 15 février, le service niçois d'autopartage « Auto bleue » va expérimenter une version «Flex». Il sera alors possible aux utilisateurs « de restituer son véhicule à une autre station que celle où il a été emprunté », annonce la métropole, offrant ainsi la possibilité de ne faire que des aller-simple. Les véhicules empruntés pourront être déposés sur la place réservée aux véhicules électriques privés « voire à proximité d'une station si celle-ci est occupée », précise aussi Nice Côte d'Azur. Une flotte « flex » sera spécialement identifiée. « L'expérimentation durera trois mois dans la quasi-totalité des stations», indique la métropole, qui pourra la pérenniser. F. B.