Le wi-fi gratuit va étendre sa portée en centre-ville

Jean-Alexis Gallien-Lamarche
— 
Le Wi-Fi sur la coulée verte.
Le Wi-Fi sur la coulée verte. — J.-A. Gallien-Lamarche / ANP / 20 Minutes

Quelques clics, un peu de patience… et votre smartphone se connecte au spot wi-fi de la de la promenade du Paillon. La ville de Nice vient en effet d'étendre son offre d'Internet gratuit à la coulée verte avec 20 nouveaux points d'accès installés, mais aussi au boulevard Victor-Hugo et aux places Garibaldi et Mozart. La place Masséna, qui connaît une couverture en wi-fi seulement partielle devrait elle aussi se voir «connecter» dans sa totalité, au cours «du premier semestre», selon la ville.

Un coût de 13 500 €


Depuis l'été 2012, les Niçois et touristes peuvent surfer dans les espaces publics. Après une expérience de huit mois sur la place du palais de justice, le cours Saleya et le jardin Albert-Ier, la capitale azuréenne a décidé d'augmenter le débit. En mars, la société spécialisée Gowex, qui équipe les villes de Paris, New York ou Buenos Aires, a donc été retenue pour fournir l'accès Internet. Encore rares sont pourtant ceux qui pianotent sur leurs ordinateur ou leur tablette au milieu de la coulée verte. La faute à un manque d'information ? Seules quelques petites icônes ornent les plaques d'information de la Promenade du Paillon.

Selon la municipalité, une centaine de personnes se sont connectées quotidiennement aux spots de ville, en décembre. Et «en période estivale, le nombre d'utilisateurs triple», selon la mairie qui précise que le dispositif coûte, abonnement pour la fourniture de l'accès Internet et du portail d'authentification compris, 13 500 € par an.

■ Dès 2007 à Cannes

Sur la Croisette, l'accès gratuit au wi-fi a été lancé dès 2007. La ville compte cinq spots à ce jour : jardin de l'hôtel de ville, salle du conseil municipal, médiathèques Noailles et Ranguin et Faculté des métiers.