Une élue de la majorité mise en examen

— 

Nouvel épisode dans l'affaire qui éclabousse l'hôtel de ville cannois. La conseillère municipale Nadia Moussalem (UMP) a été mise en examen mardi, pour trafic d'influence actif, a confirmé le procureur de la république de Grasse. Il serait reproché à l'élue d'être intervenue pour faciliter l'obtention d'une autorisation de travaux, au bénéfice d'un tiers. Jeudi, la ville est sortie de sa réserve. « Le calendrier judiciaire choisi, ainsi que la médiatisation par l'instruction, rendent hélas crédible le scénario d'une orchestration de la poursuite judiciaire en vue d'interférer sur la prochaine campagne électorale municipale », avance le conseil de la municipalité, Me Denis Del Rio. Et de demander « que soit garantie l'impartialité de la justice, à défaut à ce qu'un dépaysement de l'information soit ordonné ». F. B.