Quatre policiers blessés à Nice après un cambriolage

Fabien Binacchi

— 

Les suspects étaient déjà connus.
Les suspects étaient déjà connus. — ANP / 20 Minutes

Pour le directeur départemental de la sécurité publique (DDSP), c'est une « tentative d'homicide ». Dans la nuit de mardi à mercredi à Nice, un cambrioleur que des policiers étaient en train d'interpeller a renversé des agents avec sa voiture. Marcel Authier a rendu « hommage » aux fonctionnaires qui ont agi au « péril de leur vie ». Au final, quatre policiers ont été légèrement blessés et les cinq malfaiteurs, « très défavorablement connus des services de police », arrêtés. Les faits remontent à 1 h du matin sur les hauteurs de Fabron. Alertés par une société de télésurveillance, les agents interviennent sur le cambriolage d'une villa.

Les policiers font feu


Sur place, les cinq malfaiteurs ont pris la fuite laissant derrière eux une voiture et leur butin. La patrouille décide alors de « planquer », en espérant le retour des suspects. Une heure après, ils sont là. Les forces de l'ordre parviennent à interpeller quatre cambrioleurs, mais une cinquième tente de prendre la fuite à bord d'une seconde voiture. « L'individu a foncé délibérément sur les policiers », pointe Laurent Laubry, secrétaire départemental du syndicat Alliance. Un agent est renversé. A terre, le policier se fait rouler dessus une deuxième fois en marche arrière. Le malfrat continue sa route et rencontre un autre barrage. Trois autres fonctionnaires sont blessés. Ils tirent, « en état de légitime défense » selon le DDSP, à quatre reprises pour arrêter le véhicule. Il finit par être intercepté. Les cinq suspects ont été placés en garde à vue.

■ Réactions

« Les policiers sont pris pour cible. La justice doit être impitoyable », a réagi Laurent Laubry, du syndicat Alliance Police nationale. De son côté, UnsaPolice pointe « l'extrême gravité de cette situation ».