Un futur pour les présents

Jean-Alexis Gallien-Lamarche

— 

Le site connait une hausse de fréquentation en cette période de Noël.
Le site connait une hausse de fréquentation en cette période de Noël. — F. Binacchi / ANP / 20 Minutes

Déçus de recevoir une carte-cadeau dans ses souliers sous le sapin de Noël ? Younès Souilmi et Issam Toufik, deux jeunes entrepreneurs passés par des écoles d'ingénieurs et basés dans une pépinière d'entreprises innovantes à Sophia-Antipolis, ont trouvé la solution. Ils ont créé Esioox.com, il y a un peu plus de deux ans. Le site Internet permet soit d'échanger la carte offerte contre une autre plus appropriée aux envies, soit de la vendre contre du cash. « Avec une décote, c'est à dire qu'une carte qui vaut 100 €, nous la rachetons 80 », explique Younès. « On remet alors la carte en vente. Initialement à 100 €, nous la vendons à 90 € », ajoute le co-fondateur. Ce qui permet des économies qui peuvent monter jusqu'à presque 30 %.

Un trafic en forte hausse


« On parle d'un marché de quatre milliards d'euros », selon Younès qui travaille avec une équipe de sept personnes. « Par an, 60  % des Français reçoivent un titre-cadeaux, commente ce dernier. Et 20  % ne sont pas utilisés et deviennent périmés. » Du coup, les fêtes de Noël représentent une période cruciale pour la start-up. « On peut avoir un trafic qui augmente de 100  % par rapport à d'autres mois », ajoute même l'entrepreneur.

■ Pour les courses

« De plus en plus de gens achètent nos cartes-cadeaux, qui sont moins chères, pour faire des courses alimentaires », remarque Younès. Esioox a déjà signé un contrat avec plus de cent grandes enseignes.