Trois bonnes raisons de ne pas rater les 26e « R.C.C. »

Fabien Binacchi

— 

Louise Bourgoin à l'affiche du film de Nicole Garcia, Un beau dimanche.
Louise Bourgoin à l'affiche du film de Nicole Garcia, Un beau dimanche. — Carole Bethuel / Les films Pelleas

C'est Nicole Garcia qui ouvrira le bal ce lundi à 19 h. La réalisatrice viendra au théâtre Croisette présenter Un beau dimanche. Jusqu'au 15 décembre, les Rencontres cinématographiques de Cannes entendent livrer le « secret » du Septième art, la thématique choisie cette année. 20 Minutes vous explique pourquoi ne pas manquer cette 26e édition.

Des stars et des talents du cru. Mathieu Kassovitz, Daniel Prévost, ou encore Philippe Torreton, le président du jury, sont attendus. Le régional de l'étape, le comédien Guillaume Gouix, formé à l'école régionale des acteurs de Cannes, sera aussi là (il présentera Attila Marcel mercredi à 19 h 30 au cinéma Les Arcades).

Des avant-premières à la pelle. Quelque 60 films, dont 15 en avant-première, seront présentés pendant toute la semaine. Lulu, femme nue, de Solveig Anspach aura les honneurs de la soirée de clôture.

Des master class ouvertes à tous. Ils livreront leur vision du cinéma. Philippe Torreton (mercredi) et Mathieu Kassovitz (jeudi), mais pas qu'eux, viendront à la rencontre du public, à 10 h 30 au cinéma Les Arcades.

Le programme sur www.cannes-cinema.com