Contrôle accru sur les Lignes d'Azur

Fabien Binacchi

— 

Les contrôles sont effectués dans 32 rames de tram chaque semaine.
Les contrôles sont effectués dans 32 rames de tram chaque semaine. — Archives J. C. Magnenet / ANP / 20 Minutes

Les contraventions arrivent par grappe. En un an, le nombre de ces amendes établis à bord des bus et des tramways des Lignes d'Azur a ainsi grimpé de 84 %. Sur le mois de « septembre 2013, 334 585 voyageurs ont été contrôlés et 4 912 PV dressés » pour défaut de titre de transport ou de validation, vient tout juste d'annoncer le président (UMP) de la métropole, Christian Estrosi. Parce qu'il y a d'avantage de fraudeurs ? Plutôt car les opérations de contrôle et de verbalisation (avec des contraventions de 32 € à 86 €) ont été multipliées.

Plus de 60 agents


Depuis la reprise en régie des transports en commun, la métropole a ainsi mis le paquet. « Et il y a vraiment du boulot », souffle l'un des 61 agents du Groupe sécurité contrôle transport (GSCT). Chaque semaine, ils contrôlent en moyenne 1 520 bus et 320 rames de tramway. Plus nombreuses, les interventions se font aussi en liaison avec la police municipale. Doublé depuis le 1er septembre, le nombre de leurs « descentes » conjointes dans les bus et tramways (4 par semaine) pourraient être encore renforcé.