La fusillade leur coûtera 12 ans

— 

Après les plaidoiries des avocats de la défense mercredi matin, la cour d'assise des Alpes-Maritimes a rendu son verdict en tout début de soirée. Les peines dans l'affaire des braquages de deux bijouteries en 2010 vont ainsi de 8 à 12 ans de prison pour trois accusés. En état de récidive légale, Abdelkader Hassib, considéré comme « le chef de la bande » et Stéphane Fortuny ont été condamnés à 12 ans de réclusion criminelle. Quant à Vincent Lunes, la cour a décidé à son encontre d'une peine de 8 ans de prison pour complicité ainsi qu'à un an de prison pour son évasion de l'hôpital psychiatrique de Nice. Sa sœur et son cousin - qui l'avaient aidé dans sa fuite - écopent eux de dix mois de prison avec sursis. A la sortie du tribunal, une des victimes a expliqué « que c'était un point final à cette histoire. Ils méritent de telles condamnations ». Le groupe de malfaiteurs avaient braqué deux boutiques à Nice et Saint-Laurent du Var. Une fusillade avait éclaté après le deuxième hold-up entre la police nationale et les malfaiteurs. J.-A. G.-L.