Philippe Pradal élu premier adjoint

Marie Veronesi

— 

Philippe Pradal aura notament la charge des dossiers liés à la circulation.
Philippe Pradal aura notament la charge des dossiers liés à la circulation. — M. Veronesi/ANP/20 Minutes

C onseil municipal extraordinaire pour élection convenue. Sans surprise, Philippe Pradal a été élu premier adjoint au maire de Nice, mardi matin, en réunissant 54 voix sur 69. L'homme succède ainsi à Benoît Kandel, privé de ses délégations par Christian Estrosi depuis le 28 août, pour s'être exprimé dans la presse sur l'affaire de la Semiacs. Il avait alors évoqué une procédure « anormale », estimant que la police lui avait « menti ».

Démission la veille


Ce mardi à l'appel, l'ex-premier adjoint n'a d'ailleurs pas répondu présent. Benoît Kandel a en effet préféré donner sa démission la veille, évitant selon lui un vote « sans intérêt et pénible pour tout le monde ». S'il reste conseiller municipal, l'ancien colonel de gendarmerie veut « prendre le temps de digérer tout ça ». Sa démission ? « Une décision qui l'honore », a jugé Christian Estrosi, avant de procéder à l'élection de son successeur.

Estrosi garde la sécurité


Seul candidat, Philippe Pradal, déjà président de la commission en charge des finances de la métropole Nice Côte d'Azur, a hérité des délégations au stationnement, à la circulation, à la voirie administrative mais aussi à l'administration générale. Concernant la sécurité – jusqu'à la semaine dernière déléguée à Benoît Kandel –, le maire de Nice en conserve la délégation. Les conseillers municipaux d'opposition (Changer d'ère, Entente républicaine, Communistes et républicains) se sont abstenus. Patrick Allemand, chef de file socialiste, a estimé qu'il s'agissait d'une « affaire interne à la majorité ». Et de commenter : « Dans votre majorité, la liberté de pensée et de parole se paie très cher. »

■ A la mairie et à la présidence de la Semiacs

Le conseil d'administration de la Semiacs, société d'économie mixte spécialisée dans le stationnement (appartenant à près de 78 % à la ville de Nice), devrait se réunir la semaine prochaine pour nommer son nouveau PDG. Jusqu'à présent, il s'agissait de Benoît Kandel. « J'ai demandé aux représentants de la ville de Nice siégeant au conseil d'administration que Philippe Pradal soit porté à la présidence », a indiqué Christian Estrosi.