Les caravanes ont sonnéle départ

— 

Le bras de fer engagé aux Arboras semble finalement gagné par Christian Estrosi. Alors que le conflit entre les gens du voyage et le maire UMP de Nice semblait parti pour s'enliser, les porte-paroles de la communauté évangélique, installée illégalement sur un terrain de rugby de Nice depuis samedi, ont annoncé lundi qu'ils devaient quitter les lieux dans la soirée. « On a décidé de partir pour un autre département, parce qu'on a jamais vu un maire comme ça. C'est impossible de s'arranger et on ne veut pas que ça dégénère », a indiqué le pasteur Jonathan. Plus tôt dans la journée, Christian Estrosi avait annoncé le dépôt de quatre plaintes, demandant leur expulsion. Un départ qui « [me] donne raison », dit le premier magistrat. Dès dimanche, il leur avait lancé un ultimatum. M. V.