Pour la première fois, des étudiants passent une épreuve sur tablette tactile

TECHNOLOGIE Vendredi, la faculté de médecine de Nice a testé l'évaluation sur iPad...

Marie Veronesi

— 

Des étudiants américains avec un iPad à la fac.
Des étudiants américains avec un iPad à la fac. — E.AMENDOLA/AP/SIPA

Un par rangée, les 145 étudiants de quatrième année de médecine planchent studieusement sur leur épreuve. Pas même le bruit du stylo sur la feuille ne vient troubler la quiétude de l’amphithéâtre. Et pour cause: pour passer l’examen ce vendredi, ils tapotent sur un écran. La faculté de médecine de Nice, a en effet été sélectionnée par le ministère de la Santé, pour tester le nouveau dispositif d’examens en ligne. Entièrement sur tablettes tactiles, ce dernier est composé pour l’essentiel de QCM (questionnaires à choix multiples) «améliorés».

Impossible de tricher

«Ce système permet de poser des questions beaucoup plus précises, avec des images de meilleure qualité et des aspects jusque là inexplorés, comme le raisonnement d’un test clinique», explique Jean-Paul Fournier, professeur de thérapeutique, qui a contribué à l’élaboration de l’épreuve. Plus besoin d’écrire des réponses, et impossible de sauter une question. «C’est très déstabilisant, on est obligé de répondre pour voir la suite», confie Marine, 21 ans, à la sortie de l’amphi. «On se rapproche de la vraie vie. Quand vous voyez un patient et que vous lui administrez un médicament, s’il fait une réaction imprévue, vous ne pouvez pas revenir en arrière», justifie le professeur Fournier. «C’est plus intelligent comme méthode d’évaluation, c’est pas du bachotage», reconnaît Grégoire. A priori, il n'est pas possible de tricher: «L’iPad est uniquement raccordé au réseau de l’épreuve«, assure l’université. Corrigé automatiquement, le système devrait permettre une économie de «2 millions d’euros», et comporter à terme des contenus vidéo, tels que de fausses consultations. Sans compter que «les étudiants de Nice n’auront plus besoin de se déplacer à Marseille [les deux villes sont distantes d'environ 200 km]», conclut le professeur Fournier. En 2016, la totalité de l'examen «classant» national (ECN) des facultés de médecine s'effectuera sur tablettes tactiles.