« Le Patriote » en danger

— 

« L'hebdomadaire progressiste de la Côte d'Azur » pourrait bien vivre ses derniers instants. La direction du titre, qui compte 6 salariés, a déclaré le 22 mai dernier la cessation de paiement, conséquence « d'un endettement structurel qui s'est aggravé ces derniers mois », indique son directeur Jean-Paul Duparc. « Les revenus publicitaires ont notamment baissé de 50 % ces derniers mois », poursuit-il. Le tribunal de commerce de Nice devrait ainsi statuer sur l'avenir du Patriote, propriété de la fédération départementale du parti communiste, ce jeudi matin. La perspective d'une liquidation judiciaire serait la plus probable. « Il serait inconcevable de partir sans s'être battus, note le rédacteur en chef Julien Camy, surpris de cette très rapide action judiciaire. Le patriote est un journal né dans la Résistance », en 1944, au cours de la Seconde Guerre mondiale. F. B.