Une piscine de champions

Marie Veronesi

— 

Le bassin de 50 m x 25 m accueillera les nageurs de l'Olympic Nice Natation.
Le bassin de 50 m x 25 m accueillera les nageurs de l'Olympic Nice Natation. — Ville de Nice

Top chrono pour la ville de Nice. Soucieuse de chouchouter ses nageurs médaillés, la municipalité s'est engagée à leur livrer un centre aquatique flambant neuf fin septembre. La première pierre de cet équipement vient d'ailleurs d'être posée dans la plaine du Var, en présence des stars de l'Olympic Nice Natation (ONN). Pour 5, 4 millions d'euros, le projet comporte « un bassin olympique découvert de 50 m x 25 m, un bâtiment pour les vestiaires, sanitaires, bureaux, salle de musculation et salle de soins de 400 m2, un parking de 20 places et 10 emplacements deux roues », détaille la mairie.

Désengorger Jean-Bouin


Un investissement « pour répondre aux besoins des nageurs », et soulager la piscine Jean-Bouin, dont le bassin était jusqu'à présent occupé par l'équipe de l'ONN « 34 heures par semaine, soit 30 % de l'utilisation totale », note la ville, évoquant « une gestion difficile ». Finie donc la cohabitation avec les scolaires et les autres clubs, « le complexe sera dédié au haut niveau, pour conforter les ambitions de la natation niçoise sur le long terme », assure la municipalité. Situé au nord du parc des sports Charles Ehrmaan (72-76 boulevard Jean Luciano), le centre aquatique « s'intégrera à terme à la future cité des sports de 13 300 m2 qui comprendra notamment le futur centre d'entraînement de l'OGC Nice », poursuit la mairie, qui projette de construire dans un second temps « un autre bassin de 50 m x 25 m en intérieur, avec des tribunes fixes de 1 000 places ». Pour l'heure, la municipalité a moins de six mois pour honorer cette première phase de travaux.

■ Un bassin « dédié à un groupe d'élite »

« La natation est l'un des seuls sports où l'on partage son terrain avec le public », fait remarquer Fabrice Pellerin, qui salue la création « rare, sinon inédite » de ce « bassin dédié à un groupe d'élite ». L'entraîneur de Camille Muffat et Yannick Agnel témoigne : « Ce [dimanche], on a dû se faufiler dans une ligne d'eau à Jean-Bouin. C'est convivial, mais paradoxal de voir des médaillés olympiques nager à un mètre d'enfants. »