Le géant du meuble en kit attendu à Nice

Fabien BINacchi

— 

Le projet doit comprendre 40 000 m2 de surfaces commerciales. (Illustration)
Le projet doit comprendre 40 000 m2 de surfaces commerciales. (Illustration) — Wilmotte et Associés

Retoqué à Mougins, imaginé un temps du côté de Gillette, on le disait parti vers Vintimille. Mais c'est bien à Nice que le projet d'un magasin Ikea est sur les rails. Après plus de six ans de procédures avortées, le spécialiste scandinave de l'ameublement vient de signer un accord pour son implantation dans le quartier de Saint-Isidore. Dans « un magasin de qualité architecturale unique au monde et pilote en matière de développement durable », vante Christian Estrosi. Le président de Nice Côte d'Azur signait ce vendredi une déclaration d'intention avec la marque du meuble en kit, « qui aura la charge de réaliser des logements et bureaux sur ce premier îlot de l'éco-quartier » de la plaine du Var. Signé par l'architecte Jean-Michel Wilmotte, le complexe de 50 000 m2, à plus de 100 millions d'euros, comprendra donc aussi 10 000 m2 d'habitations, à proximité directe de l'Allianz Riviera.

Ouverture à la fin 2016


« Le magasin créera environ 350 emplois directs mais aussi une cinquantaine d'emplois indirects », avance Stefan Vanoverbeke, le directeur général d'Ikea France. Avec cette implantation, le patron vise une zone de chalandise couvrant 1, 5 million de personnes « de l'Italie, jusqu'aux massifs des Maures et de l'Estérel et à l'arrière-pays niçois. » Autant de clients potentiels pour les Karlstad, Bestâ et autres Faktum, stars de la marque, qui pourront les trouver à Nice à la fin 2016. Le permis de construire doit être déposé cette année.

■ Les « craintes » des professionnels

« On fera avec mais les craintes sont là. C'est une seule enseigne de 40 000 m2 sur les 125 000 que représente la profession », dit Jacques Kotler, président de la Chambre du négoce de l'ameublement. « Il faut s'en servir comme d'un levier, pour capter cette clientèle », lance Bernard Chaix, président de l'Office du commerce et de l'artisanat.