Leurs créations au banc d'essai

Fabien Binacchi

— 

Les étudiants ont développé cinq jeux, dont " Border wars ", sur PC.
Les étudiants ont développé cinq jeux, dont " Border wars ", sur PC. — F. BINACCHI / ANP / 20 MINUTES

C'est « leur » jour J. Ce vendredi, les 50 étudiants du master Management de projets innovants en jeu vidéo de Cannes entament le grand oral. « Leur participation au festival des jeux est intégrée dans notre pédagogie et fait l'objet d'une évaluation », révèle Thierry Pitarque, le responsable de la formation installée à la Bocca depuis six ans. Sur le stand aménagé dans les sous-sols du palais, à côté des jeux de société, les apprenti-geeks seront les seuls maîtres à bord.

Cinq jeux vidéo à « vendre »


« C'est l'aboutissement de toute une année, confirme Peter, l'un des étudiants. Ca nous permettra de recueillir les premiers commentaires sur nos travaux. » Cinq jeux fait maison (un travail de quatre mois) que le public découvrira sur tablette et PC : « Aquatrail », aux accents rigolo-écolos et pour enfants, « Horse madness », sorte de petits-chevaux déjanté, « Echos de Xyion », imaginé pour les non-voyants, « Border wars », où les joueurs tirent à vue et « Structuring », un « serious game » scientifique. Autant de projets qui ne devraient pas être commercialisés mais qu'ils doivent apprendre à vendre quand même. « Le marketing, les études de marché font aussi partie de notre apprentissage, poursuit Bruno, un autre élève. Toutes les marques viennent à Cannes pendant le festival. C'est peut-être aussi l'occasion de se faire repérer. »