Le parking cannois retardé

Fabien Binacchi

— 

Le délégataire doit aménager un jardin en surface (archives).
Le délégataire doit aménager un jardin en surface (archives). — Ville de Cannes

C'est l'un des dossiers chers à Bernard Brochand. Un vaste « parking-jardin », que le maire UMP de Cannes veut voir s'ériger sur le quai Laubeuf du Vieux-port, depuis mai 2010. Or le projet, nécessaire « pour répondre à la forte fréquentation de la ville en saison touristique et à la réduction du nombre de places de stationnement en surface », selon la municipalité, n'ira pas plus loin... Du moins en l'état. L'architecte des Bâtiments de France, appelé à se prononcer avant le lancement du projet, vient en effet de demander au délégataire (Uniparc) de revoir sa copie. L'ensemble comprenant 650 places de parking, sur quatre niveaux, dont trois enterrés, ne devra pas dépasser 4, 9 m alors que les plans présentés lui prévoyait une hauteur de 7, 4 m.

Pas de chantier avant la fin 2014


« Il nous a également été demandé de mieux intégrer la construction dans le site, précise Christophe Santelli-Estrany, l'adjoint délégué à la façade maritime. Uniparc doit nous fournir un dossier modifié dans les deux mois à venir. » Du côté du délégataire, on cherche différentes solutions. « Il faudra creuser plus profond et donc utiliser des techniques nouvelles, ce qui entraînera un surcoût sur le budget envisagé [plus de 15 millions d'euros], avance Marc Grasset, directeur général délégué d'Interparking, dont Uniparc est une filiale. Ou alors travailler sur d'autres options, en étalant les niveaux sur la largeur. Dans tous les cas, le projet est retardé. » La construction, d'une durée de 18 à 24 mois, ne devrait pas commencer avant la fin 2014.