Un mariage de raison, et une absente

Fabien Binacchi

— 

Richard Galy, Henri Leroy, Bernard Brochand et Daniel Mansanti (de g. à d.) ce lundi à Cannes.
Richard Galy, Henri Leroy, Bernard Brochand et Daniel Mansanti (de g. à d.) ce lundi à Cannes. — F. BINACCHI / ANP / 20 MINUTES

L'ambiance était à la franche camaraderie ce lundi dans le bureau de Bernard Brochand, le maire (UMP) de Cannes. Il y recevait ses homologues UMP de Mandelieu (Henri Leroy), Mougins (Richard Galy), et Théoule (Daniel Mansanti). Et tous approuvaient dans la matinée la création d'une intercommunalité à cinq villes, celle du Cannet y compris. Son édile Michèle Tabarot (UMP) manquait pourtant à la fête... « Des considérations autres que l'intérêt général sont peut-être en jeu », s'est interrogé Henri Leroy. « Nous, nous avons su faire fi de nos désaccords. C'est un travail de plusieurs mois qui résulte du simple bon sens », a relevé aussi Bernard Brochand. Son projet d'une intercommunalité Cannes-Grasse-Antibes n'ayant pas été retenu, l'idée d'un rapprochement vertical avec le Moyen et le Haut-pays ne faisant pas non plus consensus, les édiles se sont finalement mis d'accord sur ce schéma réduit. La Commission départementale de coopération intercommunale devra le valider le 10 décembre.

Des réponses vendredi
Mais, quid de l'approbation de la maire du Cannet, occupée par les élections à l'UMP ces dernières semaines ? Son entourage refusait toute communication ce lundi, indiquant qu'elle « donnerait une conférence de presse vendredi ». Dans Nice-Matin, son directeur de cabinet a fait valoir que « si accord il y a eu, le Cannet n'y a pas participé ». « Nos invitations sont restées sans réponse », ont rétorqué les quatre autres maires.

objectif économies

La Communauté d'agglomération des pays de Lérins (c'est son nom) permettra, si sa création est validée, « de faire baisser de 20% sur 4 ans, les frais de fonctionnement des compétences qui lui seront transférées », selon les maires. Ils souhaitent la mettre en place « dès 2013 ». La loi prévoit de la rendre obligatoire au 1er janvier 2014.