La grande musique va vous surprendre

Aurélie Selvi

— 

A découvrir : un piano à cocktail, du Bond version classique...
A découvrir : un piano à cocktail, du Bond version classique... — Julia Wesely / IGUDESMAN & JOO

Une partition qui brise les codes. A Nice, c'est ce que jouera dès ce mercredi et jusqu'à dimanche la 8e édition de « C'est pas classique ».Un événement 100% gratuit, créé par le conseil général pour démocratiser ce genre musical. « En le faisant sortir des lieux un peu précieux où il a ses habitudes, ou en proposant des concerts ludiques et décalés », explique Frédéric Antoine, directeur du service événementiel du département. 20 Minutes zoome sur les rendez-vous les plus surprenants.

Piano à siroter. Echappée de Marseille, la compagnie La Rumeur donnera vie à l'onirique et mythique « Pianocktail », inventé par Boris Vian dans L'écume des jours, en plein coeur de Masséna. Un concert sur un drôle de piano qui crée en live... des cocktails inspirés par les partitions jouées. A écouter et à boire samedi à 15h.
« Rock » le classique ! Vos tympans vont être surpris. Jeudi (18h au conservatoire), 200 choristes et musiciens rendront hommages aux Pink Floyd. Samedi, à Acropolis, choristes et musiciens donneront une autre dimension aux classiques de Queen (17 h) tandis que les « Hard cordes » mettront Led Zeppelin, Rage against the machine ou Michael Jackson à la sauce violon (20 h 30).
Symphonie n°007. Quand Mozart rencontre les B.O. de la saga James Bond, ça donne « A big nightmare music », un concert fou signé Igudesman & Joo, virtuoses dont le show a fait le tour du monde. A écouter vendredi à Acropolis (20h30).
Des notes et des bulles. Musique et BD font bon ménage. Samedi à Acropolis (14h15 et 16h), le quatuor Les Anches hantées invite des planches du « Chat » de Philippe Geluck à son « Cha[t]rivari » musical.