Le tourisme en bouée de secours

— 

Le bout du tunnel n'est pas encore là. Dans sa dernière note de conjoncture régionale, l'Institut national de la statistique (Insee) confirme la dégradation de la situation, même s'il existe, ça et là, quelques « signes de résistance ». Au 2e trimestre 2012, le chômage s'est stabilisé (+0,1 %). Il représente 11,3 % de la population active. Ce sont les seniors qui souffrent le plus : en un an, « le nombre de demandeurs d'emplois de plus de 50 ans a augmenté de 14,5 % », note l'Insee. Autre signal négatif : la baisse des créations d'entreprises (-3,3 %).
Il existe cependant quelques bonnes nouvelles. Les ventes d'appartements neufs sont reparties à la hausse (+8,2 %). Au 1er trimestre 2012, elles avaient chuté de 15,7 %.
Et la région attire toujours autant de touristes puisque le nombre de nuitées dans les hôtels a progressé de 2,1 %. Cette augmentation est imputable « à la seule clientèle étrangère », chinoise notamment, qui profite de « l'appréciation de (leur) monnaie face à l'euro ».
à Marseille, Mickaël Penverne