« Donner le virus de la littérature »

Propos recueillispar Aurélie Selvi

— 

Prof de lettres de formation, Marie-Louise Gourdon est aussi adjointe au maire à la culture.
Prof de lettres de formation, Marie-Louise Gourdon est aussi adjointe au maire à la culture. — FESTIVAL DU LIVRE DE MOUANS-SARTOUX

A l'Ouest du département, une ville de 10 000 âmes milite encore et toujours pour les belles lettres. Irréductible commissaire du Festival du livre de Mouans-Sartoux, qui fête ses 25 ans de vendredi à dimanche, Marie-Louise Gourdon revient sur l'histoire de ce petit événement devenu très grand.

Ce quart de siècle, vous imaginiez le fêter un jour ?
Pas du tout ! En 1988, la 1re édition dans la salle des fêtes réunissait 20 maisons d'édition et autant d'auteurs régionaux. On avait attiré 1 500 personnes. Pas si mal ! Dans le département, il n'y avait pas une journée du livre à l'horizon. Et puis on est passé au gymnase, à la littérature en général... Des auteurs comme Yvan Audouard, Robert Sabatier, Raoul Mille, René Frégni nous ont soutenus. Aujourd'hui, on compte 50 000 visiteurs, une surface de 8 500 m2, ce qui fait de nous l'un des plus gros festivals du livre après Paris. Un rêve de gosse devenu réalité.
La recette de ce succès ?
C'est sans doute ce côté bouillon de culture, forum citoyen, avec des cafés littéraires, des animations pour les jeunes, des projections, des débats où l'on peut parler de tout. Les auteurs s'y croisent en liberté. Je revois Serge Moati, l'un de nos fidèles, qui me lance étonné : « Je viens de voir Danielle Mitterrand traverser le parvis, c'est normal ? »
Vos souvenirs les plus forts ?
De grandes amitiés tissées, comme avec l'auteure Malika Mokeddem. En 1995, en pleine vague de terrorisme en Algérie, elle avait reçu des menaces, on l'a nommée présidente du festival. Elle est toujours au rendez-vous. Il y a 7 ans, j'accueillais Guy Bedos pour la première fois. Depuis, on s'appelle tout le temps. Et il y a ce plaisir de donner le virus de la lecture… et de se dire qu'il n'y a pas de vaccin !

TRANSPORTS

Pendant le festival, la SNCF et la région offrent un tarif à - 50% sur les billets aller-retour pour Mouans-Sartoux, depuis toutes les gares de Paca.