L'agresseur du policier niçois s'est rendu

— 

Il était recherché depuis deux jours. Ce mercredi après-midi, un homme s'est rendu au poste de police municipale du quartier Libération pour se déclarer coupable de l'agression du policier frappé à coups de casque et de menottes, ce lundi à Nice. L'individu, âgé de 25 ans, a alors été transféré à la brigade de répression des actions violentes (Brav) de la Sûreté départementale, où il était encore en garde à vue en fin de journée. « Il n'est pas connu de nos services », indique une source policière, précisant que « la date de comparution n'a pas encore été fixée ». Un acte qui « soulage » Frédéric Guérin, secrétaire départemental adjoint du syndicat Unité Police : « C'est une bonne nouvelle qu'il y ait un brin de conscience de la part de l'auteur. Et notre collègue va pouvoir faire face à son agresseur. » Blessé au crâne et à la main, l'agent a subi une trentaine de points de suture et ne reprendra pas le travail avant un mois. L'agression était survenue lors d'un banal contrôle routier, rue Lepante.Aurélie Selvi