Le Nid souhaite rester au sommer

Frédéric Brenon

— 

Le bar-terrasse Le Nid au 32e étage de la tour Bretagne à Nantes (Loire-Atlantique). Photo prise le 19 juin 2012.
Le bar-terrasse Le Nid au 32e étage de la tour Bretagne à Nantes (Loire-Atlantique). Photo prise le 19 juin 2012. — F. Elsner / 20 Minutes

Y a-t-il une vie après le Voyage à Nantes? C’est la question à laquelle doit répondre depuis ce jeudi le bar-terrasse Le Nid, situé au dernier étage de la Tour Bretagne.

L’établissement, qui a ouvert ses portes le 15 juin, reprend son activité avec de nouveaux horaires, après avoir connu un succès inespéré pendant toute la durée de l’événement culturel nantais : plus de 175 000 visiteurs totalisés à fin août.

«Ça a surpris tout le monde, reconnaît Stéphane Colas, le gérant. On a reçu 3 000 personnes par jour en moyenne alors que notre objectif était deux fois moindre. Les Nantais se sont réappropriés cette tour autrefois mal aimée.»

Les prix n’augmenteront pas

La médiatisation et l’effet curiosité ont joué à plein. Qu’en sera-t-il au-delà de l’été? «On repart presque à zéro, estime Stéphane Colas. La plupart de nos clients sont déjà venus et viennent désormais davantage pour consommer que pour le panorama. A nous de les fidéliser.»

Pour y parvenir, une programmation culturelle est en cours d’élaboration. Les prix, plutôt attractifs, seront conservés. Quant aux ascenseurs souvent saturés, une baisse d’affluence devrait «suffire à fluidifier l’accès».

Ouvert du jeudi au dimanche de 10 h à 2 h.