"Ma cliente est satisfaite qu'il y ait une déclaration de culpabilité" (audio)

— 

Marie-Emmanuelle Beloncle, avocate, s'est dit satisfaite hier du jugement du tribunal correctionnel de Nantes, qui a condamné à 3000 euros d'amende la patronne d'un salon de coiffure de Loire-Atlantique. Cette dernière avait refusé d'embaucher  une coiffeuse d'origine haïtienne en raison de sa couleur. Pour écouter l'avocate de la plaignante, cliquez sur play.